Les registres paroissiaux en ligne du canton de Berne

Bien que n’ayant pas de recherches en cours dans ce canton, j’ai testé la consultation des registres paroissiaux du canton de Berne, qui sont accessibles en ligne depuis le 13/02/2017. Comme le mentionne le communiqué de presse du canton (accessible ici), il s’agit des microfilms des naissances, mariages et décès enregistrés jusqu’en 1875.

Cette procédure est une petite révolution dans le monde de la généalogie suisse. Le canton de Berne est, à ma connaissance, le seul qui a mis en ligne ses registres paroissiaux. En tout cas, aucun canton de Suisse romande n’a procédé à cette mise en ligne. Pour la plupart des cantons suisses, il n’y a que les répertoires des archives qui sont accessibles en ligne, ce qui permet ensuite une visite plus efficace en salle de lecture.

J’ai donc effectué une recherche sur le site des archives du canton de Berne. J’ai choisi d’étudier l’acte de baptême d’une personnalité du XIXe siècle, le peintre Ferdinand HODLER.

 

La recherche dans l’inventaire

Ferdinand HODLER est né le 14/03/1853 à Berne.

Pour rechercher son acte de baptême, il faut se rendre sur le répertoire en ligne des archives du canton de Berne. L’ensemble du site (et des archives) est en allemand voire en suisse allemand, sauf quelques notices en français.

Là, il faut sélectionner « Kirchenbücher » (registres paroissiaux). Attention, un double clic sur le dossier permet d’accéder à sa notice, tandis qu’un clic sur le + situé à gauche permet d’accéder à l’ensemble des sous-dossiers.

Les sous-dossiers représentent les 177 paroisses du canton. Pour l’acte de baptême de Ferdinand HODLER, il faut sélectionner « K Bern Kirchenbücher der Kirchgemeinde Bern (1705-1875) » (registres paroissiaux de la paroisse de Berne).

 

On a alors accès à plusieurs types de registres :

  • « Burgerliche Kirchenbücher der Stadt Bern (1805-1875)» : registres paroissiaux des bourgeois de Berne. Les communes bourgeoises, qui subsistent dans certains cantons, regroupent les natifs de la ville, tandis que les communes regroupent l’ensemble de leurs habitants. Elles sont une survivance de l’ancien droit de bourgeoisie, qui permettait d’accéder à différents privilèges, comme celui de participer à l’administration urbaine.

Les autres dossiers font référence aux différentes paroisses de Berne :

  • « Münster-Gemeinde (1811-1875) » : paroisse de la Collégiale Saint-Vincent ;
  • « Heiliggeist-Gemeinde (1705-1875)» : paroisse de l’église du Saint-Esprit. C’est là que j’ai trouvé l’acte de baptême de Ferdinand HODLER ;
  • « Nydegg-Gemeinde (1791-1875)» : paroisse de la Nydeggkirche (une église réformée) ;
  • « Eglise française de Berne (1822-1875)»
  • « Kirchenbücher von Bümpliz (1736-1876)» : paroisse de Bümpliz ;
  • « Verkündbücher (1862-1875)» : l’Annonciation (?). Je n’ai pas trouvé de paroisse à ce nom ;
  • « Kirchenbücher der katholischen Kirchgemeinde Bern (1799-1875)» : paroisse catholique ;
  • « Verschiedene Kirchenbücher (1862-1875)» : autres.

 

Pour ma recherche, je clique donc sur « Heiliggeist-Gemeinde (1705-1875) ». Là, j’ai le choix entre « Taufrödel (1705-1875) » et « Eherödel (1705-1875) ». Taufrödel signifie les baptêmes, Eherödel les mariages et Tautenrödel les sépultures. Je choisis donc d’aller sur « Taufrödel (1705-1875) ».

Enfin, je peux choisir mon registre en fonction de la date du baptême. Dans certains cas, il y a aussi des « register », qui sont des listes, un peu comme les listes annuelles ou décennales en France. Cela peut être utile si l’on ne connaît pas la date exacte de naissance ou celle du baptême, car il a souvent lieu bien plus tard qu’en France, parfois un mois après la naissance.

Je choisis donc mon registre : « K Bern 54 Taufrodel Nr. III (1852-1861) » en double cliquant dessus. Vient ensuite une page avec le lien du fichier : « K Bern 54.pdf »

L’inventaire en ligne des Archives de Berne. ©ScopeArchiv

 

Les registres paroissiaux numérisés

Si la consultation de l’inventaire est un peu fastidieuse, celle des registres est très facile et rapide. En effet, les registres ont été numérisés en pdf, ce qui évite les temps de chargement parfois longs que l’on peut observer sur certaines visionneuses.

Ferdinand HODLER est né le 14/03/1853. Je fais donc défiler les pages jusqu’au mois de mars 1853, à la page 8 (folio 13). Il ne me reste plus qu’à chercher le prénom de Ferdinand et le nom de son père, Johannes HODLER. Je le trouve à la page 10 (folio 17).

Acte de baptême de Ferdinand HODLER, le 17/04/1853, Bern, Heiliggeist-Gemeinde, K Bern 54 Taufrodel Nr. III (1852-1861), folio 17. © Archives cantonales de Berne

Ses parents sont Johannes HODLER et Margaretha NEUKOM. Suivent les noms des parrains, Jakob HEFTI et Maria HEIZMANN.

 

Mon avis sur les registres paroissiaux en ligne

 Comme je l’ai mentionné plus haut, cette mise en ligne est un vrai avantage pour tous ceux qui souhaitent consulter les registres paroissiaux du canton de Berne. Aux Suisses, cela leur évite de devoir se rendre aux archives pour quelques actes paroissiaux à consulter, et leur permet de s’y rendre plutôt pour les sources complémentaires. Bien sûr, cela a aussi un très grand intérêt pour les Français et étrangers qui ont des ancêtres originaires de Berne, et je ne doute pas que vous serez nombreux à pouvoir profiter de cette mise en ligne.

La consultation de l’inventaire n’est pas des plus simples, et le suisse allemand n’arrange pas les choses pour les étrangers. Mais les registres, eux, sont très accessibles. Les actes du XIXe siècle sont clairs et bien rédigés. Ils mentionnent les informations principales que l’on retrouve dans tous les actes de l’époque : nom, date de baptême et de naissance, parents, origine (très importante en Suisse, due au droit de bourgeoisie mentionné plus haut), parrain et marraine.

L’acte de baptême de Ferdinand HODLER possède une mention marginale sur son décès, mais c’est le cas pour très peu d’actes de ce registre.

 

Après avoir consulté des actes rédigés en allemand en Moselle, en Alsace et en Suisse, je commence à me familiariser avec ce type de rédaction. Si vous avez des interrogations, n’hésitez pas à me les poser.

 

Sources

Chancellerie d’Etat du canton de Berne : Inventaire en ligne des Archives de l’Etat de Berne, 2017

Canton de Berne : Nouvelles de l’administration, 13/02/2017

Dictionnaire historique de la Suisse : Bourgeoisie, 09/10/2006 ; Droit de cité, 23/03/2011

Swissinfo : Un coin de Moyen Age dans la Suisse moderne, Marc-André Miserez, 12/06/2006

Wikipédia : Ferdinand Hodler, 2013

Articles similaires :

2 thoughts on “Les registres paroissiaux en ligne du canton de Berne

  1. J’ai des ancêtres de mon époux originaire du tassin et donc je bloque depuis.
    Je suis arrivé avoir quelques actes mais rien de plus.
    j’espère que le tassin fera de même pour ces actes.
    Merci pour l’info.

    1. Je l’espère aussi, mais cette initiative de Berne pourra peut-être montrer la voie aux autres cantons suisses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *