Les mères célibataires – Victoire LEFEBVRE

Pour les prochaines semaines, j’ai décidé de poursuivre des recherches que je tenais régulièrement, mais en me fixant désormais un objectif : découvrir qui étaient les 3 mères célibataires de ma généalogie.

Les mères célibataires sont les femmes qui ont eu un enfant hors mariage mais qui n’ont ensuite jamais été mariées. Ainsi, elles restent relativement invisibles en généalogie, car le premier acte que nous possédons sur elles, l’acte de naissance de leur enfant, ne révèle souvent que peu d’informations.

 

Parmi mes ancêtres, 3 femmes étaient des mères célibataires : Victoire LEFEBVRE, Marie Louise MOREAU, toutes les deux dans le Nord, et Eugénie SULLY à Paris.

Mon objectif est de découvrir avec certitude qui elles sont, avec au moins la mention de leurs parents. Cet article est consacré à Victoire LEFEBVRE, la première que j’ai tenté de mieux connaître.

 

1/ Victoire LEFEBVRE

 

Sur la piste de Victoire LEFEBVRE

Victoire LEFEBVRE est la mère de Cordule LEFEBVRE, née vers 1805 à Beuvry-la-Forêt (59).

La difficulté principale a été que Cordule ne possède pas d’acte de naissance. Lors de son mariage en 1828, elle a dû fournir un acte de notoriété pour le remplacer. Je n’ai pas trouvé de trace de cet acte de notoriété ni d’acte de baptême à son nom pour la période autour de 1805. A l’heure actuelle, je n’ai donc encore aucune information sur la naissance de Cordule. Il me reste à demander à une âme généreuse de consulter les pièces justificatives de ce mariage, si elles sont encore disponibles. Mais l’entraide via le Fil d’Ariane est pour l’instant restreinte dans le Nord.

Archives départementales du Nord, Extrait de l’acte de mariage de Fortuné Frédéric COCHON et Cordule LEFEBVRE, 16/09/1828, Rumegies

Lors du mariage de sa fille, Victoire est domiciliée à Beuvry. En consultant les actes d’état civil de cette commune, j’ai découvert plusieurs enfants nés hors mariage de deux conjoints nommés Alexis HENRI et Victoire LEFEBVRE. Aucune trace de Cordule parmi ces enfants, tous reconnus par Alexis. Mais les dates pourraient correspondre, puisque les premiers enfants du couple naissent en 1801, 1802 et 1806. Il y a donc pu avoir un autre enfant vers 1804-1805. L’âge de cette Victoire est également le même que celui déclaré lors du mariage de Cordule.

Archives départementales du Nord, Acte de naissance de Napoléone Joseph HENRI, 08/09/1802, Beuvry-la-Forêt

Cependant, si cette Victoire est la mère de Cordule, Alexis n’est pas son père. Il a en effet reconnu tous ses enfants avec Victoire, bien qu’ils n’aient jamais été mariés. Il reste donc à établir un lien entre cette famille et Cordule LEFEBVRE.

Je n’ai trouvé aucune mention des enfants HENRI dans les actes de naissance des enfants de Cordule LEFEBVRE et de Fortuné Frédéric COCHON, ni dans leurs actes de mariage. A défaut, j’ai recensé les actes de mariage des enfants HENRI, avec la crainte de m’intéresser à une famille qui n’avait aucun lien avec la mienne.

C’est finalement en 1830 que j’ai trouvé le lien tant attendu : le 27/04/1830, Rosalie HENRI se marie à Beuvry-la-Forêt. Parmi les témoins, on retrouve Fortuné Frédéric COCHON, 25 ans, « beau-frère à l’épouse ». Sa signature ne laisse aucun doute sur le fait qu’il s’agit de mon ancêtre et non d’un homonyme. Les enfants HENRI sont donc bel et bien les demi-frères et sœurs de Cordule, et j’ai désormais la bonne Victoire LEFEBVRE.

Archives départementales du Nord, Extrait de l’acte de mariage de Rosalie HENRI, 27/04/1830 à Beuvry-la-Forêt

 

Le couple HENRI-LEFEBVRE

Victoire LEFEBVRE est décédée le 01/06/1851 à Escarmain. Elle est dite fille de Barthélémy LEFEBVRE et de Jeanne DEUDON.

J’ai retrouvé son acte de baptême à Hasnon, commune située à 10 km de Beuvry-la-Forêt. Jeanne Thérèse Victoire LEFEBVRE y est née le 03/03/1778.

Elle est le deuxième enfant de Barthélémy LEFEBVRE, marchand de lin, et de Jeanne Barbe DEUDON.

 

Alexis HENRI est décédé le 16/10/1833 à Escarmain. Il est mentionné qu’il est né à Valenciennes (située à 20 km de Beuvry) et qu’il est le fils de Martin HENRI et de Marie Joseph MACON.

Son acte de baptême date du 04/01/1770 à Valenciennes, paroisse Saint-Gery. Il est le fils de Jean Martin HENRY, jardinier, originaire de Montignies-sur-Sambre en Belgique, et de Marie Dominique MASSON, de Valenciennes. Sa marraine est une certaine Marie Catherine LEFEBVRE, verdurière. Il n’est pas sûr qu’elle ait un lien avec Victoire, car ce nom est très courant.

Alexis est voiturier, c’est-à-dire un transporteur de marchandises ou de personnes. Son métier peut expliquer qu’il se soit retrouvé à Beuvry-la-Forêt à un moment de sa vie, où il aurait rencontré Victoire. Il n’y a pas d’autre HENRI ni de MASSON à Beuvry, il n’a donc pas émigré avec sa famille.

 

Les naissances hors-mariages sont courantes au XIXe siècle, mais il me semble qu’un couple qui a vécu toute sa vie en concubinage est plus rare. Je me demande comment ont réagi leurs familles… L’état civil est assez mince pour déterminer s’ils avaient encore des contacts avec leur famille respective.

Cet article fait suite à des recherches que j’ai menées en 2016. Il est en grande partie repris d’un article sur mon ancien blog, Histoire de Généalogie. Le prochain article de cette série sera consacré à Marie Louise MOREAU, sur laquelle les recherches m’occupent actuellement.

 

Sources

Archives départementales du Nord

Hasnon : Table des baptêmes, 1679-1803 ; registre des baptêmes, 1738-1779

Valenciennes, paroisse Saint-Gery : registres paroissiaux, 1762-1775

Beuvry-la-Forêt : registres d’état civil 1793-1822, 1801-1830

Escarmain : registres d’état civil 1823-1853, 1838-1862, 1863-1892

Rumegies : registres d’état civil 1803-1833

Archives paroissiales du diocèse de Cambrai

Beuvry-la-Forêt : registres paroissiaux, 1800-1806

Mes recherches concernant Victoire LEFEBVRE. Les Chroniques du Temps

One thought on “Les mères célibataires – Victoire LEFEBVRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *