Les mères célibataires – Marie Louise MOREAU

Marie Louise MOREAU est la seconde mère célibataire de ma généalogie, après Victoire LEFEBVRE. Elle m’a donné quelques difficultés pour la retrouver, et je ne suis toujours pas certaine de l’avoir mieux découverte.

 

Une apparition furtive

> Dans ma généalogie ascendante, Marie Louise est apparue pour la première fois dans l’acte de mariage de son fils Edouard Fidèle MOREAU, le grand-père de mon arrière-grand-mère. Il épouse Victoire Joseph GANTOIS le 24/01/1838 au Favril (Nord). Il est alors cité comme étant le « fils naturel de Louise MOREAU couturière domiciliée aussi au Favril ». Aucune information supplémentaire n’est donnée sur elle. Louise est présente lors de ce mariage et signe l’acte, contrairement à son fils qui n’a pas appris à écrire.

Les 4 témoins au mariage ne nous aident pas non plus à en savoir plus sur Marie Louise.

Signature de Louise MOREAU. Acte de mariage d’Edouard Fidèle MOREAU et Victoire Joseph GANTOIS, 24/01/1838, Le Favril. Archives départementales du Nord, NMD 1836-1878, 5 Mi 005 R 00

 

> Pour retrouver la piste de Louise, j’ai donc consulté l’acte de naissance d’Edouard Fidèle, dont la date est précisée dans son acte de mariage.

Edouard Fidèle est né le 05/10/1814 au Favril. Sa naissance est déclarée par la sage-femme Marguerite SALADIN en présence de deux témoins, qui ne semblent pas être parents avec Louise : Thomas GOSSE, 36 ans, garde-champêtre, souvent cité sur les actes d’état-civil, et Philippe CAUBRY, 52 ans, berger. Les précisions sur Louise sont aussi minces que sur l’acte de mariage de son fils : « Louise MOREAU couturière domiciliée au Favril ».

L’acte de naissance d’Edouard Fidèle ne nous renseigne pas sur l’âge de Marie Louise, ni même sur ses parents. En effet, elle n’accouche pas chez eux mais chez un certain Ignace HAUTECOEUR.

Acte de naissance d’Edouard Fidèle MOREAU, 05/10/1814, Le Favril. Archives départementales du Nord, NMD 1793-1835, 5 Mi 005 R 006

 

Des sources lacunaires

> Une autre piste est donc de rechercher cet Ignace et d’essayer de déterminer s’il a des liens plus importants avec Marie Louise. Est-il le père de l’enfant, un ami proche de la famille ?

Il s’agit de François Constant Ignace HAUTECOEUR, originaire d’Ors (Nord). En 1814, il est âgé de 29 ans. Il n’est pas marié et ne se mariera qu’en 1835, à 49 ans. Il n’aura d’ailleurs pas d’enfants. Ses parents sont Philippe Ignace HAUTECOEUR et Marie Thérèse Josephe MEURANT, de Prisches.

> Les recensements de population auraient pu nous aider à découvrir si Marie Louise réside chez lui avant et après la naissance de son fils, mais ils ne sont pas numérisés. Tout ce que l’on sait, c’est qu’Edouard Fidèle habitera avec sa femme à la Rue du Bois, le même hameau qu’Ignace. Par ailleurs, sa femme est la nièce par alliance d’Ignace, mais c’est assez anodin pour des habitants du même hameau. Ce qui me trouble tout de même est le fait qu’Ignace reste célibataire jusqu’en 1835, même si cela n’est pas une preuve en soi.

Le hameau de la Rue du Bois aujourd’hui. Google Street Maps, 2017

 

> A ce niveau, je suis toujours aussi peu renseignée sur Marie Louise. Restent encore les actes de naissance des enfants d’Edouard Fidèle. Il aura 9 enfants avec Victoire Joseph, nés entre 1838 (pile 9 mois après leur mariage) et 1855. Toutes ces naissances sont déclarées par Edouard Fidèle, assisté d’amis. Aucun témoin ne fait partie de la famille (ce qui est en général précisé). Si j’étais sur place, les archives épiscopales auraient pu m’aider à découvrir qui sont les parrains et marraines de chaque enfant.

 

Un début de piste

> Un indice apparait enfin dans l’acte de décès d’Edouard Fidèle, le 20/06/1870 au Favril. Louise MOREAU y apparaît comme étant décédée à Landrecies. Une recherche dans les tables décennales de Landrecies m’apprend qu’une seule Louise MOREAU y est décédée : il s’agit de Louise Joseph MOREAU, décédée le 09/10/1851.

Acte de décès d’Edouard Joseph MOREAU, Le Favril, 20/06/1870. Archives départementales du Nord, NMD 1836-1878, 5 Mi 005 R 007

 

> L’acte de décès de Louise Joseph indique qu’elle est décédée à l’hôpital à l’âge de 77 ans. Elle était couturière et célibataire, comme la mère d’Edouard Fidèle. Elle est née à Landrecies du mariage de Jean Baptiste MOREAU, couvreur en ardoises, et de Marie Françoise BASTIEN. Son décès est déclaré par deux voisins, il est donc impossible de faire un lien avec Edouard Fidèle. Enfin, les tables de successions et absences, qui nous auraient indiqué qui sont ses héritiers (logiquement son fils Edouard Fidèle) ne sont pas numérisées pour 1851.

Acte de décès de Louise Joseph MOREAU, 09/10/1851, Landrecies. Archives départementales du Nord, NMD 1849-1863, 5 Mi 005 R 020

 

Le seul lien que j’ai entre Edouard Fidèle et cette Louise Joseph qui pourrait être sa mère est donc la mention « décédée à Landrecies » sur l’acte de décès d’Edouard Fidèle. Cela me semble assez peu, d’autant plus qu’aucune date n’est mentionnée, ce qui signifie que l’acte de décès n’est probablement pas détenu par la mairie du Favril.

 

Je ne sais donc toujours pas avec certitude qui est Marie Louise MOREAU, ma 2ème mère célibataire. La seule consultation des archives en ligne ne permet pas d’en savoir beaucoup plus sur elle, contrairement à Victoire LEFEBVRE pour qui j’avais obtenu pas mal de renseignements.

Récapitulatif de mes découvertes sur Marie Louise MOREAU. Les Chroniques du Temps, 2017

 

Sources consultées en ligne

Archives départementales du Nord

  • Actes d’état civil, Le Favril, NMD 1836-1878, 5 Mi 005 R 007 : acte de mariage d’Edouard Fidèle MOREAU, son acte de décès, actes de naissance de ses enfants
  • Actes d’état civil, Le Favril, NMD 1793-1835, 5 Mi 005 R 006 : acte de naissance d’Edouard Fidèle MOREAU
  • Actes d’état civil, Landrecies, NMD 1849-1863, 5 Mi 005 R 020 : acte de décès de Louise MOREAU
  • Tables décennales, Le Favril, 1802-1852 : mariage d’Ignace HAUTECOEUR, naissance des enfants d’Ignace HAUTECOEUR
  • Tables décennales, Landrecies, 1802-1872 : décès de Louise MOREAU

 

Sources utiles

Archives départementales du Nord

  • Recensements de population, 1811-1851
  • Tables de successions et absences, 1851

Archives diocésaines de Cambrai

  • Registres de catholicité, 1814-1855

 

Insolite

En étudiant la famille de Jean Baptiste MOREAU et Marie Françoise BASTIEN, les parents présumés de Marie Louise, j’ai découvert qu’ils ont eu 7 enfants, nés entre 1765 et 1775. Seules 2 filles ont survécu à l’enfance. Toutes les deux ont eu une situation matrimoniale particulière, non pas exceptionnelle à cette époque mais peut-être un peu éprouvante pour leurs parents.

  • Louise Joseph, née en 1774, qui est restée célibataire, et qui est donc supposée avoir eu un fils hors mariage ;
  • Marie Anne Joseph, née en 1765. Le 08/05/1788, elle épouse Jean Baptiste Joseph MADOULÉ, maître musicien. Le 09/05, à 7h30 du matin, naissent leur premier enfant. Elle s’est donc mariée in extremis pour que sa fille soit légitimée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *