Marianne Anaïs MOREAU, mère adolescente

Pour mon 4ème RDV Ancestral, j’ai choisi de rencontrer à nouveau une femme. Elles sont parfois trop peu racontées en généalogie en raison du manque d’informations.

Marianne Anaïs MOREAU est mon arrière-arrière-grand-mère. Elle a vécu dans le Nord au XIXe siècle. C’est en m’intéressant à l’âge des mères à la naissance de leur 1er enfant, pour le Challenge AZ, que j’ai eu l’idée de parler d’elle.

 

Mai 1850

 Marianne Anaïs est née le 28/05/1850 au Favril. En premier lieu, c’est son prénom qui m’a interpellée : Marianne en un seul mot, et non Marie Anne comme bon nombre de ses contemporaines, et Anaïs, un prénom qui me semble assez récent.

Elle est la fille d’Edouard Fidèle MOREAU, 35 ans, et de Victoire Joseph GANTOIS, 34 ans. Ses parents se sont mariés en 1838 et ont déjà 6 garçons. Marianne Anaïs est leur 1ère fille. Suivront Thérèse Anne Marie en 1852 et Marie Joséphine en 1855.

La famille vit au Favril et se compose donc de 9 enfants.

 

Archives départementales du Nord : acte de naissance de Marianne Anaïs MOREAU, 29/05/1850, Le Favril

 

Novembre 1865

 On retrouve Marianne Anaïs lors de son mariage, le 06/11/1865. Oui, elle n’a que 15 ans lorsqu’elle épouse Jean Baptiste DUBAIL, 23 ans. Il est originaire de Goeulzin, village situé à environ 70 km. Se connaissaient-ils ? Dans quel état d’esprit se trouve Marianne Anaïs, qui est encore une jeune adolescente ?

Si son mariage nous semble précoce, il l’est aussi pour son époque. Sa mère s’est mariée à 22 ans, sa grand-mère à 24 ans. Sa sœur survivante, Thérèse, se mariera plus tard à l’âge de 21 ans. Seul son frère Martial, par exemple, épousera à 28 ans Palmire LELON, âgée de 16 ans, fille naturelle et orpheline (ce qui explique probablement son mariage précoce).

 

En 1865, plusieurs événements ont lieu pour Marianne Anaïs. Sa mère, Victoire, est décédée le 08/03/1865. En plus d’être une jeune mariée, la jeune fille est donc aussi une orpheline de mère. Mais un second événement a également lieu cette année-là, probablement en août. Je l’ai découvert en étudiant les futurs enfants de Jean Baptiste et de Marianne Anaïs. Le premier naît le 04/05/1866, soit 6 mois après le mariage.

En novembre 1865, lorsqu’elle épouse Jean Baptiste, elle est donc enceinte de 3 mois. Elle a probablement découvert sa grossesse peu de temps auparavant. Jean Baptiste est-il le père de son enfant ? Ou a-t-il accepté de l’épouser en connaissant sa situation ?

Son père est présent et consentant au mariage, qu’il a probablement organisé. Deux de ses frères sont également témoins. Les parents de Jean Baptiste DUBAIL, eux, sont tous les deux décédés en 1854 et en 1859.

 

Archives départementales du Nord : extrait de l’acte de mariage de Jean Baptiste DUBAIL et Marianne Anaïs MOREAU, 06/11/1865, Le Favril

 

 Octobre 1889

Marianne Anaïs a 39 ans. Le 06/10/1889, elle accouche de son dernier enfant, mon arrière-grand-mère Marie Athénaïse. Elle a eu 8 enfants depuis son mariage avec Jean Baptiste, en l’espace de 23 ans :

  • Jean Baptiste, né le 04/05/1866 ;
  • Malvina, née le 29/12/1867 ;
  • Marie Anaïse, née le 18/09/1871 ;
  • Eugène Joseph, né le 07/11/1874 et décédé le mois suivant ;
  • Paul et Alice, jumeaux nés le 17/03/1878 ;
  • Hélène Marie, née le 01/12/1881 ;
  • Et Marie Athénaïse, née le 06/10/1889

 

Janvier 1897

Mon arrière-grand-mère devient elle aussi une jeune orpheline de mère puisque Marianne Anaïs décède le 30/01/1897 à Lille.Elle est âgée de 46 ans seulement.

Marie Athénaïse a alors 7 ans. Sa sœur cadette, Hélène, se marie la même année à l’âge de 15 ans. Marie Athénaïse, elle, épousera Emile Charles DRUEZ en 1906 à 16 ans, puis mon arrière-grand-père en 1922 à l’âge de 32 ans.

Certains évoqueront certainement là une répétition du schéma familial. J’évoquerai simplement les nécessités familiales dues  à la fois au décès d’une mère dans un milieu modeste, laissant plusieurs enfants à charge pour l’époux survivant, et aux relations hors-mariages qui peuvent entraîner des grossesses non désirées.

Pour finir, une infographie qui résume mes connaissances de la vie de Marianne Anaïs MOREAU.

One thought on “Marianne Anaïs MOREAU, mère adolescente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *