Fribourg 1418 : les Fribourgeois MPLF

Hier, nous étions le 11 novembre. L’armistice de la Première Guerre Mondiale était signé il y a 98 ans, à 5h15 du matin. C’était en forêt de Compiègne, dans le wagon spécial du maréchal Foch.

C’est l’occasion pour moi de revenir sur les soldats fribourgeois qui ont combattu aux côtés de la France pendant la Première Guerre Mondiale. Le recensement de ces soldats est un projet que je mène depuis plus d’un an, mais dont je n’ai pas encore parlé sur ce blog.

 

Des Suisses engagés dans la Première Guerre Mondiale

Malgré la neutralité de la Confédération helvétique, de nombreux Suisses se sont engagés dans la Première Guerre Mondiale, d’un côté comme de l’autre.

Il est difficile de les dénombrer, d’autant plus qu’il faut distinguer les engagés volontaires de ceux qui étaient de nationalité française ou allemande. Ces derniers ont eu l’obligation de combattre pour leur pays d’origine. Il y a aussi eu les Suisses qui résidaient en France ou en Allemagne et qui ont donc combattu pour leur pays d’adoption.

Concernant la France, plusieurs estimations se contredisent. En 1916, le président du Comité des Suisses au service de la France, Gauthey des Gouttes, mentionnait 2500 à 3000 Suisses engagés dans la Légion Etrangère. Après la guerre, le légionnaire Walter Scher parlait de 8000 Suisses.

 

66 soldats fribourgeois Morts pour la France

Pour les Fribourgeois, il n’existe pas de chiffre à ma connaissance. Pour commencer, je me suis donc basée sur les soldats qui ont reçu la mention de Mort pour la France, même s’ils ne représentent qu’une partie des soldats de la Première Guerre Mondiale.

Les fiches de Morts pour la France ne mentionnent pas les nationalités (dommage !). J’ai donc recensé 66 soldats Morts pour la France nés dans le canton de Fribourg. Cela représente seulement 3,5% des 1891 Morts pour la France nés dans toute la Suisse. Ce sont les cantons de Vaud et de Genève qui ont été les plus concernés par cet engagement volontaire.

Parmi ces 66 soldats, 30 étaient engagés dans un régiment français et avaient donc la nationalité française. Mais certains avaient aussi la nationalité suisse, notamment par leur mère. A noter que 4 d’entre eux (dans l’état actuel de mes recherches) étaient suisses et avaient été naturalisés français. Tous ces hommes avaient donc eu l’obligation de combattre aux côtés de la France pendant la Première Guerre Mondiale.

Les 36 autres soldats ont été engagés volontaires dans la Légion Etrangère. Je suis en train de vérifier s’ils sont tous de nationalité suisse, avec notamment leur acte de baptême (qui mentionne l’origine des parents, je vous en parlais ici).

legion-etrangere
Le symbole de la Légion Etrangère, la grenade à sept flammes. Source : Légion Etrangère, Ministère de la Défense

 

Les batailles les plus meurtrières

Sans surprise, l’une des deux batailles les plus meurtrières pour les Fribourgeois de la Légion Etrangère a été la bataille de la Somme. Menée du 01/07/1916 au 18/11/1916, elle a coûté la vie à 8 soldats (soit près d’un quart des Fribourgeois Morts pour la France de la Légion Etrangère). Ce sont surtout les premiers jours qui ont été les plus meurtriers, avec l’offensive alliée menée lors de la bataille d’Albert, du 01/07 au 13/07. Durant ces premiers jours de juillet, la Légion Etrangère a perdu 445 soldats au total.

La seconde bataille qui a causé le plus de morts parmi les Fribourgeois Morts pour la France a été la bataille de Villers-Bretonneux. Elle s’est déroulée du 24/04 au 26/04/1918 dans la Somme (bois de Hangard). Cette attaque des Allemands a été stoppée au prix de 822 décès parmi la Légion Etrangère, dont 7 Fribourgeois.

Verdun, autre bataille importante de la Première Guerre Mondiale, n’a pas concerné les légionnaires puisqu’ils n’y ont pas été stationnés. Seul un soldat de ma liste y est décédé. Il appartenait au 140ème Régiment d’Infanterie et était de nationalité française.

somme-carte-postale
Ruines de la ferme de Monacu, septembre 1916, carte postale. Source : Chtimiste, la bataille de la Somme

 

Au fur et à mesure de mes recherches, vous retrouverez des informations sur le parcours de chaque soldat fribourgeois. Pour cela, suivez le #Fribourg1418.

 

Sources

Herodote : 11 novembre 1918, Un armistice met fin à la Grande Guerre

La Liberté : Des Suisses dans l’enfer de Verdun, Mathieu van Berchem, 07/03/2016

Mémoire des Hommes : fiches « Morts pour la France » des soldats nés dans le canton de Fribourg

Chtimiste : La bataille de la Somme

Wikipédia : Bataille de la Somme, Bataille de Villers-Bretonneux

Légion Etrangère, Ministère de la Défense : Les symboles visuels

Articles similaires :

One thought on “Fribourg 1418 : les Fribourgeois MPLF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *